Ségolène

Ségolène


Ségolène, Ségolène, mets ton p’tit tailleur pure laine

Fais-toi faire un beau brushing pour aller à ton meeting

Ne laisse pas filer tes bas sinon l’peuple n’t’aimera pas


Ségolène, Ségolène ta  vie c’est presque la mienne

Je vais trimer à l’usine et toi tu t’crèves dans tes meetings 

Je fabrique des balayettes et toi tu fais des boulettes


Ségolène, Ségolène, oh mais quel bon vent t’amène ?

Tu viens visiter l’usine ; tu t’arrêtes devant ma machine

Tu d’mandes entre haut et bas « A quoi ça sert donc ces trucs-là ? »


Ségolène, Ségolène, là tu me fais de la peine

Ca confirme l’opinion qu’tu as du personnel de maison

Aussi vrai qu’la terre est ronde on n’est sûrement pas du même monde


Ségolène, Ségolène, pour toi maintenant j’ai d’la haine

Tout en faisant le ménage, je pense que c’est vraiment dommage

Quant à ma voix, ma poulette j’vais la donner à Arlette !