Le SEL en quelques mots

Tout le monde peut échanger
…Vous savez faire des choses et vous seriez prêt à les expliquer à d’autres.
…Vous avez besoin d’un coup de main mais vous ne voulez pas toujours demander à vos voisins.
…Vous avez trop de légumes dans votre jardin, vous aimeriez les échanger contre autre choses.
Le principe du SEL est basé sur le simple constat que chacun possède des compétences ou du temps qu’il peut échanger avec quelqu’un d’autre.
Le SEL permet de retrouver d’autres valeurs, de créer d’autres liens avec des personnes différentes mais ouvertes à des contacts plus humains.
Les échanges sont évalués en se référant au temps passé grâce à une unité au nom choisi par les adhérents. Par exemple, à Créteil, c’est le « cristol ». Les participants notent avec qui ils ont échangé et combien d’unités doivent être créditées ou débitées.
Le nombre d’unités n’est que la mémoire de l’échange, pas sa valeur et que le lien est bien plus important que le bien.
La diversité entre les gens et les groupes est importante. Néanmoins, il y a un « air de famille » frappant : une certaine volonté d’améliorer son quotidien et, de petits pas en petits pas, conduire le monde vers une société plus équitable, plus adulte, plus humaine. Le respect de la liberté d’autrui, de tolérance sont les maîtres-mots du SEL.